Homepage arrow Nos News arrow News d'Inde arrow Notre premiere etape en Inde - le Tamil Nadu
Notre premiere etape en Inde - le Tamil Nadu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Ecrit par Bea & Alex   
03-03-2007
  Une dizaine de jours passes dans la region aus sud Est de l Inde, dont la capitale Chennai (appele Madras jusqu en 1997).
A vrai dire, un endroit ideal pour s habituer en douceur a l Inde, avec ses masses de gens partout, ses bouculades quotidiennes, ses regards persisants (a vrai dire surtout portees sur les femmes, considerees comme des purs objets sexuels) et sa misere omnipresente.
Chennai, ville d environs 6,4 millions d habitants et tres dynamique au niveau economique, n a a vrai dire aucun charme particulier, avec quelques temples, quelques eglises et son fameux fort Saint Georges, construit en 1653 par la Compagnie des Indes et qui abrite aujourd hui le secretariat et le parlement du Tamil Nadu.
Apres avoir visite pour la journee la ville de Kanchipuram, celebre par ses saris en soie et apres avoir fait decouvrir les marches locaux a la mere et l oncle d Alex et visite quelques temples, nous partons pour la ville de Pondicherry, ancienne enclave francaise. Pondicherry est une ville cotiere tres agreable, tres aeree avec de nombreuses batisses au style colonial essentiellement dans l ancien quartier francais. Apres les masses et le bruit de Chennai, nous profitons pleinement du flair mediteranneen de la ville, de son marche colore, des differentes eglises (datant des missionnaires francais) et de la ballade sur la croisette de " Pondi".  
  A quelques kilometres de Pondicherry se situe la communaute d Auroville, sorte de ville experimentale, cree en 1968 par la francaise Mira Arfasse, ou encore " The Mother". Auroville est peuplee de personnes provenant de plus de 80 pays differents, ayant decide de vivre en communaute et de tout partager avec ses membres.
Lors de l inauguration d Auroville, a laquelle assisterent le president indien de l epoque et des respresentants de 124 pays differents, chaque participant a verse un peu de terre provenant de son pays respectif dans une meme urne, pour symboliser l union universelle.
Nous y passons une demi-journee comme "moment fort" la visite du Matrimandir, construction en forme de sphere rappellant un peu un planetarium, qu utilise la communaute comme centre technique et spirituel. Nous ne pouvons cependant y rentrer puisque celle ci est uniquement ouverte a la visite le dimache apres midi entre 14 h et 17 h.!
Nous rentrons pas vraiment convaincu du concept sur Pondicherry et apres une derniere nuit sur place, nous louons les services d un chauffeur pour nous rendre a Mamallapuram, cite balneaire situe a 80 kms au Sud de Chennai.
Sur place, nous profitons un peu de la plage, meme si celle ci n a rien a envier aux plages de Thailande, des delicieux fruits de mers (homards, langoustes, crevettes a des prix derisoires) et avons la chance d assister au dernier jour du 'Puja' ou festival Pongal, celebrant la fin des moissons. Effectivement, en chemin pour la visite du fameux " Shore Temple", construction assez impressionnante datant du 7e siecle, nous nous retrouvons embarques dans une veritable maree humaine regroupee le long dans la plage de Mamallapuram, je crois la premiere fois que nous voyons autant de gens au meme endroit! Les gens de la region du Tamil Nadu et par extension du Sud de l inde sont des gens tres souriants, avides de contact et d echanges, qui nous arretent souvent pour se faire photographier avec ou sans nous, juste pour voir leur visage a l ecran.
De retour sur Chennai, nous nous separons de Marianne et de Siegfried, qui rentrent en Europe et nous partons le lendemain matin pour Kolkata, capitale de l etat du Westbengal.
Nous avons effectivement completement change notre programme, qui prevoyait de voyager essentiellement dans le Sud de l Inde. A nous le nord de l Inde, vraisemblablement plus difficile a voyager mais surement plus authentique et representatif de l Inde.
Apres un voyage en train d environs 30 heures, qui est malgre tout passe tres vite notamment grace a la rencontre d une jeune journaliste du journal " The New Indian Express", nous arrivons assez creve a Kolkata.
Photos 
  
Dernière mise à jour : ( 07-06-2007 )
 
< Précédent
© 2017 Worldtrip 2006
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.